John Libbey Eurotext

Virologie

Le porc, hôte intermédiaire pour l'apparition de virus influenza réassortants à potentiel zoonotique Volume 14, numéro 6, novembre-décembre 2010

Auteur
Anses, Laboratoire de Ploufragan-Plouzané, Unité de virologie et d'immunologie porcines, Laboratoire national de référence virus influenza porcins, BP 53, 22440 Ploufragan, France
  • Mots-clés : grippe, influenza, porc, zoonose, pandémie, réassortiments
  • DOI : 10.1684/vir.2010.0326
  • Page(s) : 407-22
  • Année de parution : 2010

Des virus influenza A de sous-types H1N1, H3N2 et H1N2 sont devenus enzootiques chez le porc dans toutes les régions à forte densité porcine. Les virus influenza porcins (SIV) sont issus d'introductions, chez le porc, de virus influenza humains ou aviaires, ou résultent de réassortiments entre virus de ces différentes espèces. Ainsi, de nombreuses lignées génétiques différentes existent-elles au sein de chaque sous-type viral. Les SIV sont à caractère zoonotique. L'infection humaine à SIV est généralement bénigne, mais quelques cas graves ont été rapportés. Le virus pandémique (H1N1) 2009 présente une constellation inédite de gènes de SIV et a acquis un potentiel de transmission interhumaine très efficace. L'espèce porcine étant elle-même très sensible à ce virus, on peut craindre qu'il ne s'y adapte, avec le risque de futurs réassortiments. Les facteurs limitant la transmission et l'adaptation des virus influenza d'une espèce à une autre apparaissent multigéniques mais sont encore largement incompris. Il apparaît donc indispensable, tant d'un point de vue de la santé animale que de la santé publique, de renforcer la surveillance des virus influenza chez le porc et d'accentuer les efforts de recherche pour mieux évaluer le rôle du porc comme hôte intermédiaire pour l'adaptation de virus aviaires à l'hôte mammifère et/ou la génération de virus réassortants à potentiel zoonotique.