JLE

e-VEGF-IMMUNO-actu

MENU

Maturation protéolytique du pro-VEGF-C et du pro-VEGF-D par les proprotéines convertases. Rôle dans l’angiogenèse, la lymphangiogenèse et la tumorigenèse Volume 10, numéro 3, Septembre-octobre 2015

Représentation schématique des cinq facteurs de croissance VEGF (VEGF-A, VEGF-B, VEGF-C, VEGF-D et PIGF) et de leurs interactions avec les trois récepteurs à activité tyrosine kinase (VEGFR-1, VEGFR-2 et VEGFR-3) et les deux corécepteurs de type neuropiline NP. Le VEGF-E, homologue viral de VEGF-A, active exclusivement VEGFR- 2.

Maturation protéolytique du pro-VEGF-C. La séquence en acides aminés du précurseur du VEGF-C contient un peptide signal, le domaine d’homologie de VEGF (VHD), un prodomaine N-terminal et un prodomaine C-terminal. Après synthèse, deux structures homodimères de VEGF-C s’associent pour former un dimère avec une configuration antiparallèle (I, II). Par la suite, le clivage du peptide signal génère une forme de 31 kDa (II). Ce dernier peut être clivé par une protéase non identifiée (point d’interrogation) et générer une forme de 21 kDa (III). L’activation du VEGFR-2 induit la formation des vaisseaux sanguins et celle de VEGFR- 3 (IV) induit la lymphangiogenèse (V).

Maturation protéolytique du pro-VEGF-D. Deux chaînes du pro-VEGF-D s’associent pour former un dimère avec une configuration anti-parallèle (I). Le premier clivage par les PC génère une forme de 31 kDa (II). Le clivage au niveau du deuxième site génère une forme de 21 kDa (III). Tandis que le pro-VEGF-D active uniquement le VEGFR-3, la forme de 21 kDa est capable d’activer le VEGFR-2 et le VEGFR-3 (IV). L’activation du VEGFR-2 induit l’angiogenèse et l’activation de VEGFR-3 induit la lymphangiogenèse (V).