John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

Place du plasma cryodesséché dans la prise en charge des hémorragies massives Volume 23, numéro 5, Mai 2011

Auteurs
Centre de Transfusion Sanguine des Armées Jean Julliard, 1, rue Lieutenant Raoul-Batany, BP 410, 92141 Clamart, France, Service d’Anesthésie-Réanimation, Hôpital d’Instruction des Armées Percy, Clamart, France, Service d’Anesthésie-Réanimation, Université Paris Descartes, Hôtel-Dieu, Paris, France
  • Mots-clés : plasma cryodesséché, plasma, produits sanguin labile, hémorragie massive, transfusion
  • DOI : 10.1684/stv.2011.0606
  • Page(s) : 229-35
  • Année de parution : 2011

Le plasma cryodesséché a été mis au point par les Américains, au bénéfice des troupes engagées dans la Deuxième guerre mondiale. En France, le centre de transfusion sanguine des armées a commencé sa production en 1949 et est devenu une référence européenne. Cette production s’est adaptée chaque fois à l’évolution de la transfusion sanguine française en matière de sécurité et d’indications. Aujourd’hui, le plasma cryodesséché, ou Plasma cryodesséché sécurisé déleucocyté (PCSD), est uniquement mis à disposition des troupes françaises en opérations extérieures. Il répond à toutes les caractéristiques exigibles du plasma thérapeutique, telles que définies par l’Afssaps. Il est viroatténué par traitement physicochimique utilisant l’Amotosalen ® et les UVA. Les contrôles de qualité montrent l’absence de transformation du plasma initial et la conservation de ses qualités hémostatiques ; en particulier, les concentrations en fibrinogène sont dans les normes requises. Il a, en plus, les avantages d’un stockage à température ambiante pendant deux ans, d’une reconstitution facile en moins de six minutes et d’une compatibilité avec tous les groupes sanguins. L’évaluation de son utilisation par l’armée met en évidence une bonne tolérance et une efficacité clinico-biologique. Ces caractéristiques font du PCSD le plasma idéal pour la prise en charge initiale des hémorragies massives. Une demande d’extension de son agrément au secteur civil est donc en cours.