John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Dépression après accident vasculaire cérébral Volume 19, numéro 5, Mai 2007

Auteur
Service de Médecine Physique et de Réadaptation, Hôpital Bichat, 75018 Paris
  • Mots-clés : accident vasculaire cérébral, dépression
  • DOI : 10.1684/stv.2007.0137
  • Page(s) : 248-54
  • Année de parution : 2007

La dépression, fréquemment observée après un accident vasculaire cérébral, est une entité clinique désormais bien définie. La dépression post-accident vasculaire cérébral, à l’instar des autres symptômes et séquelles d’AVC doit être reconnue et traitée de façon précoce. Le diagnostic est souvent difficile, notamment chez les patients ayant des troubles cognitifs. Le traitement doit associer des médicaments antidépresseurs, une psychothérapie et une prise en charge sociale. Les mécanismes en cause dans la survenue d’une dépression après AVC ne sont pas clairement définis et doivent impliquer les incapacités et leurs conséquences sociales mais aussi les effets directs des lésions cérébrales.