John Libbey Eurotext

Sciences sociales et santé

MENU

Les transformations du système de soins au cours des vingt dernières années : point de vue d’un acteur Volume 20, numéro 4, Décembre 2002

Auteur
Université de Bordeaux II, Céris, 33360 Latresne, France.
  • Page(s) : 37
  • Année de parution : 2002

Lors de la création de cette revue, en 1982, étaient déjà en place les facteurs déterminants de la révolte des professionnels des soins observée en 2001 et 2002 qui annonce, soit la mort d’une pratique médicale vieille d’un demi-siècle et la naissance d’un nouveau système de soins, soit le maintien des modalités actuelles d’exercice médical dans un modèle de soins dont la survie conduira, notamment pour des raisons économiques, à une accentuation des inégalités de santé. La régulation des dépenses, la démographie médicale, les pratiques et les prescriptions des professionnels, la qualité des soins, leur évaluation, leur efficacité, la formation initiale et continue, les plaintes des usagers, l’essor des techniques diagnostiques et thérapeutiques, le développement de la santé publique, les inégalités de santé, les insuffisances et les défauts de l’appareil de distribution des soins étaient alors autant de sujets, longuement discutés durant les années soixante-dix, qui, au début des années quatre-vingt, étaient connus et analysés par les sociologues, les économistes, les travailleurs sociaux, les psychologues et quelques professionnels des soins. Le 15 novembre 1995, le gouvernement, confronté à un déficit cumulé atteignant 230 milliards de francs qui empêchait la France de faire face à ses engagements européens, annonçait une série de mesures destinées à corriger les dysfonctionnements, les abus et les gaspillages les plus évidents dans les domaines des soins ambulatoires et hospitaliers. Cet article décrit l’évolution des facteurs déterminants de la situation observée aujourd’hui du côté des usagers, des professionnels, des économistes, de l’assurance maladie et de l’État.