John Libbey Eurotext

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Les injections intravitréennes des anti-facteur de croissance de l’endothélium vasculaire dans le traitement des œdèmes maculaires diabétiques. Expérience du service d’ophtalmologie CHU Mohammed VI de Oujda Volume 31, numéro 1, Janvier-Février 2022

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

Tableaux

Auteurs
Service d’ophtalmologie, Centre hospitalier universitaire Mouhemmed VI Oujda
Tirés à part : H. Boutahar

Objectif

Évaluer les résultats thérapeutiques et la tolérance des injections intravitréennes d’anti-facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF), type aflibercept ou ranibizumab, dans le traitement des œdèmes maculaires diabétiques (OMD).

Matériels et méthodes

Nous avons mené une étude prospective sur 50 yeux ; l’aflibercept a été injecté dans 33 et le ranibizumab dans 17, en évaluant essentiellement le résultat fonctionnel (meilleure acuité visuelle corrigée) et anatomique par le biais de la tomographie par cohérence optique (OCT), pendant un suivi d’au moins 12 mois.

Résultats

Un gain en termes d’acuité visuelle de 10,87 lettres est observé à 12 mois, ainsi qu’une réduction de l’épaisseur maculaire centrale de – 157,2 µm, avec une moyenne du nombre d’injections de neuf pour l’aflibercept et sept pour le ranibizumab. Notre étude a prouvé l’efficacité des anti-VEGF dans l’OMD et notamment celle de l’aflibercept, qui dépasse discrètement celle de ranibizumab. Le traitement initial doit être intensif, le nombre d’injections étant ensuite diminué dans le temps. Le choix de la stratégie de traitement peut être adapté en fonction des patients (pro re nata, treat and extend ou régime fixe).

Conclusion

Enfin en plus de l’OMD, améliorent la rétinopathie diabétique (RD) périphérique et tout cela avec une tolérance excellente et ceux-ci en association avec la pancoagulation panrétinienne. Nous insistons à travers ce travail sur l’intérêt de la prévention primaire et secondaire adéquate avant ce stade avancé de la maculopathie diabétique pour éviter la cécité liée à la RD et OMD.