John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Variation de la richesse floristique en fonction du gradient de pâturage au voisinage de points d’eau en Tunisie présaharienne Volume 18, numéro 4, 2007

Auteurs
Institut des régions arides (Ira), Laboratoire d’écologie pastorale, 4119 Médenine, Tunisie, Faculté des sciences, Campus universitaire, 2092 Tunis Tunisie

Le voisinage des points d’eau semble constituer un contexte favorable à l’étude des effets de la pression animale sur le cortège floristique. Nous avons procédé au suivi saisonnier de la richesse floristique durant trois années. L’indice de Jaccard est calculé à partir des données des saisons les plus humides (printemps 2004 et 2006). Ce suivi a été effectué tout au long de transects autour de trois puits localisés dans les grands parcours, steppiques, collectifs de la région d’El Ouara, en Tunisie présaharienne. L’analyse et l’interprétation des résultats démontrent que : i) la sécheresse saisonnière semble affecter la richesse floristique plus que l’activité animale ; ii) le rapport annuelles/pérennes est surtout influencé par la sécheresse saisonnière ; et iii) les valeurs de l’indice de Jaccard permettent de conclure que la perturbation des steppes arides tunisiennes aboutit, peu à peu, à leur homogénéisation, l’ensemble des trois puits présentant un pool commun d’espèces.