John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Origine de la minéralisation dans l’aquifère plio-quaternaire de la côte orientale du cap Bon (Tunisie) Volume 20, numéro 1, janvier-février-mars 2009

Auteurs
Unité d’hydrologie et de géochimie isotopique CNSTN Pôle technologique de Sidi-Thabet 2020 Tunisie, Institut de recherche pour le développement UMR G-EAU MSE BP 64501 34394 Montpellier France, Institut national agronomique de Tunisie 43, avenue Charles-Nicolle 1082 Tunis Tunisie, Laboratoire de radioanalyse et d’environnement ENIS BP W 3038 Sfax Tunisie
  • Mots-clés : aquifère côtier, géochimie, hydrodynamique, isotopes, Tunisie
  • DOI : 10.1684/sec.2009.0161
  • Page(s) : 78-86
  • Année de parution : 2009

L’aquifère plio-quaternaire de la côte orientale du cap Bon (Tunisie) connaît une dégradation de la qualité de ses eaux. Pour identifier les processus responsables, différentes approches géochimiques (utilisant les ions Na +, Cl , Ca 2+, Mg 2+, Br ) et isotopiques ( 18O, 2H) sont mises en perspective avec le fonctionnement hydrodynamique. En zone littorale, l’intrusion marine résultant de la surexploitation de la nappe est identifiée, mais elle n’est responsable que d’une partie de la détérioration qualitative : le développement de l’irrigation, avec le lessivage des sols et l’entraînement des produits agricoles, affecte l’ensemble de la nappe et participe aussi à l’augmentation de la minéralisation.