JLE

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

La sécheresse et l’agriculture canadienne : une revue des moyens d’action Volume 7, numéro 4, Décembre 1996

Auteurs
Centre de recherches de l’Est sur les céréales et les oléagineux, Direction générale de la recherche agriculture et agro-alimentaire Canada, Ferme expérimentale centrale, Ottawa, Ontario, Canada K1A OC6.
  • Page(s) : 277-85
  • Année de parution : 1996

À la suite des sécheresses dévastatrices des années 30, le Canada s’est doté d’outils pour atténuer l’impact de ce phénomène sur les productions agricoles. Les plus importants sont la diversification de l’économie, l’amélioration des pratiques culturales et la mise sur pied de programmes d’aide efficaces. Plusieurs moyens ont aussi été mis en œuvre pour la détection précoce de la sécheresse : suivi en temps réel, modélisation et utilisation d’images satellitaires. Des modèles et des indices ont été élaborés afin de caractériser la sécheresse par différentes méthodes, notamment l’estimation des teneurs en eau, des probabilités de déficits hydriques, des exigences en irrigation et des besoins en eau des cultures. Différents systèmes de production et de gestion, parmi lesquels la rotation flexible des cultures, ont été proposés aux producteurs afin de les aider à réduire les pertes de rendement associées à la sécheresse.