John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Hydrologie et qualité des eaux de la nappe de Grombalia (Tunisie nord‐orientale) Volume 15, numéro 2, AVRIL-MAI-JUIN

Auteurs
Laboratoire de ressources minérales et environnement, Département de géologie, Faculté des sciences de Tunis, Campus universitaire 1060 Tunis, Tunisie <Abdelazizsebeiyahoo.fr>

La région d’étude située à une quarantaine de kilomètres au sud de Tunis, est un ancien golfe largement ouvert vers le nord‐ouest et en communication avec le golfe de Tunis. Il s’agit d’une plaine qui fait partie d’un système multicouche à trois niveaux aquifères : une nappe phréatique, une nappe semi‐profonde et une nappe profonde. L’ensemble de ces trois niveaux aquifères couvre une superficie de 719 km 2 dont 407 km 2 de recouvrement quaternaire. L’étude géochimique des eaux de la nappe phréatique effectuée durant deux campagnes (mai 2000 et avril 2001), a été abordée par les mesures in situ des paramètres physico‐chimiques, l’analyse au laboratoire des éléments majeurs (anions et cations) ainsi que les éléments nutritifs. Cette étude nous a permis de montrer que : les eaux souterraines sont caractérisées par une salinité comprise entre 0,7 g\L et 4,7 g\L ; les concentrations des ions majeurs, qui dépassent généralement les normes nationales et internationales, montrent un gradient croissant de l’amont vers l’aval de la plaine ; l’analyse des éléments nutritifs a montré que les teneurs en orthophosphates, en nitrites et en azote ammoniacal sont généralement inférieures aux normes nationales, tandis que les nitrates présentent des concentrations très élevées en zone aval, témoignant d’une contamination de la nappe à ce niveau ; les teneurs relativement élevées en nitrates et surtout dans la partie aval de la plaine peuvent avoir comme origine le lessivage des terres cultivées renfermant des engrais, les rejets industriels ainsi que la décomposition de la matière organique.