John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Déclin de la pluviosité en Côte d’Ivoire : impact éventuel sur la production du palmier à huile Volume 6, numéro 3, Septembre 1995

Auteurs
Laboratoire de bioclimatologie, ENSA, 08 BP 35, Abidjan 08, Côte d’Ivoire, Laboratoire d’agronomie, ENSA, 08 BP 35, Abidjan 08, Côte d’Ivoire, IDEFOR/DPO, station de la Mé, 13 BP 989 Abidjan 13, Côte d’Ivoire, IDESSA-DCV, 01 BP 633, Bouaké 01, Côte d’Ivoire
  • Page(s) : 265-71
  • Année de parution : 1995

Les données pluviométriques, sur au moins trente ans, de la zone forestière côtière de la Côte d’Ivoire favorable au développement du palmier à huile ont été analysées et mises en relation avec l’impact du déficit hydrique sur la production du palmier à huile. Les résultats montrent que la pluviométrie dans la zone forestière a une tendance décroissante pour cette période. Les déficits hydriques mensuels sont plus élevés dans le sud-est que dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Les déficits hydriques enregistrés trente et six mois avant la récolte (soit aux lag 30 et 6) expliquent 79 % des variations de la production du fait de leur effet négatif sur le nombre des régimes de fruits. Ce résultat permet de dire que la diminution générale de la pluviométrie dans le sud forestier ivoirien est une menace pour l’industrie éléicole du pays.