John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

Comment développer la recharge artificielle des nappes en régions sèches ? Volume 11, numéro 4, Décembre 2000

  • Auteur(s) : Pierre ROGNON , Case 114, Université Pierre-et-Marie-Curie, 4, place Jussieu, 75252 Paris Cedex 05.
  • Page(s) : 289-96
  • Année de parution : 2001

Le stockage de l’eau est une nécessité impérative dans les régions sèches pour l’irrigation et la consommation de populations citadines en rapide croissance. Diverses raisons imposent un remplacement progressif du stockage à l’air libre par une mise en réserve dans les nappes aquifères peu profondes à l’abri de l’évaporation. Paradoxalement les techniques de recharge artificielle se sont développées jusqu’ici en régions tempérées et leur transfert dans les pays secs nécessite de nombreuses adaptations : étiages très prononcés sur les cours d’eau du Sahel entraînant des pénuries dramatiques pour plusieurs grandes villes, nécessité de stockage accru des eaux infiltrées à partir de crues épisodiques et enfin recherche de nouveaux réservoirs plus spécifiques : cônes alluviaux, massifs dunaires ou injection d’eau douce dans des nappes aquifères saumâtres. Ces nouvelles techniques doivent contribuer à résoudre les très graves pénuries d’eau prévisibles dans de nombreux pays arides autour du Sahara et au Moyen-Orient.

Illustrations

Ouvrir l'onglet