John Libbey Eurotext

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Caractérisation dendrométrique et étude des possibilités d’amélioration des performances germinatives de Balanites aegyptiaca (L.) Del. dans la région de Tamanrasset (Ahaggar, Algérie) Volume 15, numéro 2, AVRIL-MAI-JUIN

Auteurs
Département de foresterie, Faculté des sciences, Université Abou Bekr Belkaïd Tlemcen, Algérie <brama_trayahoo.fr> Institut national de la recherche forestière (INRF), Station de Tamanrasset, Algérie Centre de recherche scientifique et technique sur les régions arides (CRSTRA), BP 1682 RP 07000 Biskra, Algérie
  • Mots-clés : Foresterie ; Ressource végétale ; Agrophysiologie ; Algérie.
  • Page(s) : 137-46
  • Année de parution : 2004

L’Ahaggar est la région la plus méridionale et la plus élevée du Sahara algérien, appartenant à la subdivision Sahara central. Son climat, contrasté, est caractérisé, dans la région de Tamanrasset, par des précipitations irrégulières et faibles (environ 47,25 mm.an). L’étude de six formations à Balanites aegyptiaca dans cette région montre que l’espèce colonise les lits ou berges d’oued, dans les zones de pentes faibles (< à 5 %) et forme des peuplements peu denses (environ 30 arbres\ha) jusqu’à des altitudes de l’ordre de 1 500 m. Ces formations présentent une richesse floristique relative. La circonférence moyenne des individus dans ces divers peuplements est de 68,86 cm et la hauteur de 6,12 m. Les valeurs des caractéristiques dendrométriques présentent une grande variabilité en relation avec les conditions écologiques des stations. L’étude de la germination montre que l’épicarpe empêche la germination de la graine tandis que le mésocarpe la retarde. Le trempage des noyaux, dans l’eau froide pendant 72 heures, ou dans l’eau tiède pendant 24 heures, permet d’obtenir des taux de germination de l’ordre de 77 à 80 %, avec un temps moyen de germination de 9 jours.