John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Les troubles visuels de l’albinos. Etude hospitalière réalisée à l’Hôpital général de Douala Volume 9, numéro 2, Mars - Avril 1999

Auteurs
Service d’ophtalmologie, Hôpital général de Douala, BP 4856, Douala, Cameroun.
  • Page(s) : 89-92
  • Année de parution : 1999

Cette étude hospitalière a été entreprise afin de déterminer les principaux troubles visuels occasionnés par l’albinisme et de jeter les bases de la conduite à tenir dans ces cas-là. Pendant la période de l’étude, 42 cas d’albinisme ont été colligés, ce qui représente une prévalence hospitalière de 0,15 %. Un albinos sur dix présentait la forme yellow mutant et le sex ratio était de 1,21 en faveur des hommes. L’acuité visuelle corrigée était au maximum de 3/10 et inférieure ou égale à 1/10 dans 40,47 % des cas. Elle était meilleure dans les formes yellow mutant et s’est améliorée avec le temps. Parmi les patients étudiés, 33,33 % avaient un strabisme et 35,71 % un torticolis en fixation primaire. Contrairement aux données publiées, l’amétropie la plus fréquente chez eux était l’astigmatisme myopique (61,9 %). Des recommandations pour une meilleure prise en charge des troubles visuels de l’albinos, dont l’importance est soulignée, sont formulées en guise de conclusion.