John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Les tréponématoses endémiques non vénériennes et leurs rapports avec la syphilis Volume 1, numéro 4, Octobre-Novembre 1991

Auteurs
Institut Alfred-Fournier, 25 boulevard Saint-Jacques, 75014 Paris, France, OMS, section Amérique du Sud, Brésil, Hôpital des Enfants, 168 cours Argonne, 33000 Bordeaux, France.
  • Page(s) : 289-99
  • Année de parution : 1991

On assiste actuellement à une recrudescence des tréponématoses endémiques non vénériennes : pian, syphilis endémique ou béjel, pinta. Ces affections, dues à des tréponèmes identiques, se distinguent par leur symptomatologie clinique et leur épidémiologie basée sur le climat et la géographie. Leur coexistence avec la syphilis vénérienne est rare. Elles posent le problème de l’unicité ou de la pluralité des tréponèmes pathogènes. Le traitement repose essentiellement sur la pénicilline qui garde toujours une grande efficacité à l’égard des tréponèmes.