John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Étude comparée sur l’origine et l’émergence de la syphilis et du sida Volume 16, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2006

Auteur
Institut de recherche pour le développement (IRD), Unité de recherche 178, « Conditions et territoires d’émergences des maladies », Centre IRD de Hann, BP 1386, Dakar CP 18524 Sénégal
  • Mots-clés : épidémiologie, ethnologie-sociologie, maladie sexuellement transmissible, sida, syphillis, VIH, virologie
  • DOI : 10.1684/san.2007.0048
  • Page(s) : 215-23
  • Année de parution : 2006

Une étude historique et comparative sur l’émergence de la syphilis et du sida fait apparaître que, dans les deux cas, il s’est agi d’un effet d’intrusion. Pour le premier, des infections non vénériennes existent en Afrique noire et le tréponème existait auparavant chez les primates. C’est avec le port des vêtements que les sujets sont devenus non immuns et réceptifs à l’infection vénérienne. On a longtemps cru que la syphilis avait été introduite par les conquistadors, mais des lésions typiques de cette infection ont été retrouvées en Europe avant Jésus-Christ et il est possible que le tréponème en Amérique soit originaire d’un transfert par les navigateurs. Pour le sida, des cas semblent avoir existé dans la cuvette du fleuve Congo dans les années 1950 et des études génétiques attestent que cette infection est très ancienne chez les primates. Cependant, l’infection humaine est peut-être la conséquence de la grande migration bantoue qui a provoqué une forte intrusion dans le bloc forestier. Néanmoins, avec des facteurs épidémiologiques nouveaux, dans un environnement transformé et des comportements modifiés, dans chaque cas, à 500 ans d’intervalle (1480-1490 pour la syphilis, 1940-1950 pour le sida), une émergence est apparue.