JLE

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

MENU

Épidémie de méningite à méningocoque à Moyo, Ouganda, 1991-1992 : investigation et stratégie d’intervention Volume 3, numéro 2, Mars-Avril 1993

Auteurs
Médecins Sans Frontières, 8, rue Saint-Sabin, 75011 Paris, France, Épicentre, 8, rue Saint-Sabin, 75011 Paris, France.
  • Page(s) : 98-103
  • Année de parution : 1993

Durant la période du 12 décembre 1991 au 2 février 1992, 156 cas de méningites à méningocoque A ont été notifiés à l’hôpital de Moyo au nord de l’Ouganda. La surveillance épidémiologique hebdomadaire à l’approche de la saison sèche dans cette zone géographique à risque a permis d’intervenir de façon très précoce au début de la troisième semaine épidémique. Le taux d’attaque global a été de 250 cas pour cent mille habitants. La létalité globale a été de 11,5 % et s’est élevée à 37,5 % chez les adultes de 30 à 44 ans. La létalité a été significativement plus élevée chez les cas définis comme suspects (20,7 %) que chez les cas certains (6,7 %). La plupart des patients ont été traités par chloramphénicol huileux injectable. Une campagne de vaccination a été entreprise une semaine après l’alerte. Plus de 40 000 personnes de 0 à 30 ans ont été vaccinées dans les cinq premiers jours. Le délai entre l’alerte et l’atteinte d’une couverture vaccinale à 100 % a été inférieur à deux semaines pour la zone à risque initial.