John Libbey Eurotext

Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé

Comparaison de l’efficacité de deux programmes de contrôle de la trypanosomiase humaine africaine Volume 1, numéro 5, Décembre 1991

Résumé : La trypanosomiase humaine africaine (THA) est un problème de santé publique important dans plusieurs pays d’Afrique dont le Cameroun. Le foyer de Fontem est le second en importance des six foyers majeurs de ce pays. Traditionnellement, la THA y a été contrôlée par l’intermédiaire d’un programme vertical constitué par une équipe mobile qui soumet la population à un dépistage de masse annuel. Ce programme s’applique toujours dans les parties centrale et nord du foyer. Dans la partie sud de ce foyer, une approche différente, de type horizontal, a été adoptée. Les activités de dépistage de la THA ont été intégrées à un programme de soins de santé primaires qui bénéficie d’un bon support communautaire. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité de ces deux approches. Entre 1983 et 1988, 800 cas de THA ont été déclarés dans le foyer de Fontem, 732 d’entre eux étaient originaires de cette zone, 333 résidant là où s’applique le programme vertical et 399 là où s’applique le programme horizontal. L’efficacité d’un programme est définie comme étant sa capacité à dépister activement les cas qui proviennent de la zone géographique où il s’applique. L’efficacité du programme horizontal (85 %) est nettement supérieure à celle du programme vertical (64 %) qui par ailleurs s’avère inconstant dans le temps (30 % en 1985) et peu apte à dépister les adultes jeunes (49 % pour les 15-29 ans). L’efficacité du programme vertical décroît au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la ville de Fontem où l’équipe mobile est basée. Les cas diagnostiqués par le programme horizontal le sont à un stade beaucoup plus précoce ce qui fait que leur évolution est plus favorable. Le programme horizontal offre à sa population de référence une excellente protection vis-à-vis de la THA. Durant la période étudiée, aucun décès ou encéphalopathie par THA n’ont été déclarés dans la partie sud du foyer de Fontem. En revanche, dans la zone où s’applique le programme vertical on dénombrait 12 décès et 6 encéphalopathies. La stratégie d’intervention de type horizontal paraît donner des résultats supérieurs à l’approche classique de type contrôle des grandes endémies. Néanmoins le programme horizontal utilisait des méthodes diagnostiques plus sensibles et plus spécifiques, ce qui contribue également à sa supériorité sur le programme vertical. L’intégration de moyens diagnostiques performants à un programme de soins de santé primaires qui rejoint une fraction importante de la population, semble une démarche toute indiquée dans le cas du dépistage de la THA.