John Libbey Eurotext

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

L’ictus amnésique idiopathique Volume 6, numéro 4, décembre 2008

Résumé : L’ictus amnésique est caractérisé par un déficit des fonctions mnésiques, global et sévère, de survenue brusque qui dure généralement moins de 24 heures. Ce syndrome affecte préférentiellement le sujet âgé. A la phase aiguë, il associe une amnésie antérograde (oubli à mesure), une amnésie rétrograde (oubli d’événements anciens à récents) et un état d’anxiété que traduisent des questions répétées. Le diagnostic en est purement clinique, des explorations complémentaires n’étant utiles qu’en présence d’atypies sémiologiques. Sa physiopathologie est inconnue, mais l’hypothèse la plus vraisemblable est un dysfonctionnement des formations hippocampiques lié à des perturbations transitoires de la perfusion et de l’oxygénation qui surviennent à la suite d’un élément précipitant (stress, effort…). La récupération est spontanée sans séquelles et la récidive est rare. En dépit de sa bénignité, l’ictus amnésique reste une pathologie traumatisante pour les patients et leur entourage.