John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Une nouvelle classification en parodontologie (Chicago 2017). Impact en orthodontie Volume 91, numéro 1-2, Juin 2020

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 UFR d’Odontologie de Rennes, Bâtiment 15, 2 avenue du Professeur Léon Bernard, Campus Santé, 35043 Rennes cedex, France
2 Pôle Odontologie, CHU Rennes, 2 rue Henri Le Guilloux, 35000 Rennes, France
* Correspondance

Introduction : En 2018, une nouvelle « Classification des Maladies et Conditions Parodontales et Péri-implantaires » a été adoptée par l’Académie Américaine de Parodontologie et la Fédération Européenne de Parodontologie. De nombreux travaux, ces dernières années, ont permis d’améliorer la compréhension des maladies parodontales et de leurs facteurs de risque, conduisant à une mise à jour de la classification de 1999. Parmi les modifications majeures, on peut noter le développement d’une classification des parodontites en différents stades et grades et la notion de santé parodontale, prérequis indispensable au traitement orthodontique. Matériels et méthodes : En s’appuyant sur l’analyse des 24 articles publiés, ce travail apporte des explications concernant les principaux changements auxquels peuvent être confrontés les orthodontistes. Résultats : La classification de Chicago définit de façon précise la santé parodontale et propose notamment un nouveau système de caractérisation en stades et grades des parodontites. Celle-ci devient alors une aide précieuse pour l’orthodontiste dans la détection du risque et le dépistage parodontal. Conclusion : La connaissance de cette nouvelle classification est indispensable pour une communication fiable entre dentistes, parodontistes et orthodontistes, afin de garantir le succès du traitement orthodontique.