John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Surgery First : détermination des objectifs squelettiques à partir des analyses structurales. Comparaison des analyses de Delaire et de Sassouni Volume 90, numéro 1, Mars 2019 - 91e réunion scientifique SFODF Nice 2019 et varia

Auteurs
1 7 rue Étienne Forest, 38000 Grenoble, France
2 Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière – Service Stomatologie et Chirurgie Maxillo-faciale, 47-83 Boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France
3 49 rue Jeanne d’Arc, 76000 Rouen, France
* Auteur pour correspondance : bardeti@yahoo.fr

Introduction : Cet article présente une étude des analyses squelettiques structurales de Delaire et de Sassouni, indépendantes des compensations dentaires, comme prescripteurs des déplacements squelettiques en chirurgie orthognathique particulièrement dans les chirurgies de première intention (Surgery First) développées par Sugawara. Méthode : Les analyses céphalométriques ont été réalisées sur vingt cas chirurgicaux : les déplacements squelettiques induits ont été comparés pour quantifier les différences d’indications en fonction du type facial. Les morpho-simulations faciales obtenues avec le logiciel Dolphin 11.95 Premium à partir des photographies et scans préchirurgicaux ont été présentées à deux jurys (professionnel et non professionnel) pour valider l’outil Dolphin, puis comparer les analyses entre elles et à la chirurgie réalisée. Cette étude sur dix cas opérés dans le même cabinet a fait l’objet d’une étude statistique (laboratoire de statistique-CNRS). Résultats : L’analyse de Sassouni suggère beaucoup plus de déplacement vers l’avant du maxillaire (ENA +5,45*) et plus de modifications verticales (Me 1,595*). Les différences entre les deux analyses sont peu influencées par le type facial. La prédiction Dolphin jugée assez fiable (3,7/6) a permis de comparer l’effet esthétique des prescriptions des analyses avec la chirurgie réalisée. Le test de Student apparié n’est pas significatif (taille de l’échantillon), mais l’analyse par cotation montre une différence plus significative (chirurgie DO (17,4), Sassouni (16,6) et Delaire (14)). Conclusions : Les analyses de Delaire et Sassouni ne donnent pas les mêmes indications chirurgicales : plus d’avancée maxillaire et de modifications verticales pour Sassouni. L’outil Dolphin permet une prédiction raisonnable des effets d’une chirurgie. L’analyse de Sassouni donne des objectifs céphalométriques jugés plus esthétiques que ceux de Delaire (16,6/14 soit +2,6), mais l’analyse esthétique et fonctionnelle reste essentielle.