John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

L’orthodontie chirurgicale dans le traitement de la dysharmonie dento-maxillaire : le repositionnement incisif et son impact articulaire Volume 87, numéro 4, 89e réunion scientifique SFODF Biarritz 2017 - première partie

Auteur
* Auteur pour correspondance : moniqueraberin@hotmail.com

Introduction : Les protocoles chirurgicaux reposent sur une préparation des arcades avant ou immédiatement après la phase chirurgicale. La normalisation des guides incisifs dans les trois dimensions est réalisée par le repositionnement orthodontique. Le site et l’amplitude des mouvements chirurgicaux dépendent de la position incisive obtenue. La décision d’extraire ou de ne pas extraire dépend de l’objectif de repositionnement incisif planifié. La chirurgie des bases osseuses engendre des tensions musculaires et intra-articulaires susceptibles de déclencher une dysfonction cranio-articulaire (DCM). Objectifs : L’objectif de cet article est d’analyser les interactions entre l’amplitude du repositionnement incisif, la planification chirurgicale et le risque de générer ou d’accentuer une DCM. Conclusions : La planification du repositionnement incisif dans les trois dimensions permet de définir l’amplitude et le site des déplacements chirurgicaux des maxillaires. Au cours de la préparation orthodontique, le repositionnement incisif ne semble pas provoquer de DCM malgré la perte de contrôle des guides occlusaux qu’il engendre. Si le patient présente au départ des signes de DCM, l’amplitude des déplacements chirurgicaux, surtout mandibulaires, sera modulée et aura un impact sur les objectifs du repositionnement incisif.