John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Les « états pathogènes » post-orthodontiques. Les anomalies du squelette et des tissus mous à éviter en fin de traitement orthodontique Volume 82, numéro 4, Décembre 2011

Auteur
* Auteur pour correspondance : pr.j.delaire@wanadoo.fr

La parfaite correction des anomalies de la position des dents observées dans les dysmorphoses dento-faciales ne doit pas être le seul critère de réussite des traitements d’orthopédie dento-faciale. Il faut aussi, sous peine de graves dysfonctionnements des articulations temporo-mandibulaires et de troubles apnéiques du sommeil, ultérieurs : (1) que les têtes condyliennes et les branches montantes mandibulaires soient situées en bonne position par rapport à l’apophyse basilaire et au rachis cervical; (2) que l’os hyoïde ne soit pas trop ptôsé par rapport au disque intervertébral C3-C4.