John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Le contrôle de la dimension verticale en technique de Root. 1re partie : les classes I et les classes III Volume 75, numéro 1, Mars 2004

Auteur

Une technique de brackets pré-informés présente-t-elle des avantages ou des inconvénients pour mieux contrôler la dimension verticale, lors d'un traitement multibague ? La pré-information des brackets a-t-elle toujours un intérêt dans les cas hyperdivergents, et comment l'optimiser ?

L'auteur tente de répondre à ces questions dans un article divisé en deux parties.

La première partie traite des classes I et classes III squelettiques hyperdivergentes, de leurs spécificités céphalométriques et mécaniques, en analysant deux exemples cliniques : l'objectif est de contrôler l'hyperdivergence. La deuxième partie sera consacrée aux classes II squelettiques qui exigent une réduction de l'hyperdivergence pour obtenir une antérotation mandibulaire optimale.