John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Le comportement humain : première cause de complication en pratique médicale ? Volume 87, numéro 1, 88e réunion scientifique de la S.F.O.D.F., Marseille, 13–14 mai 2016

Auteurs
* Auteur pour correspondance : docteur.renouard@gmail.com

L’erreur médicale, et les complications qui en découlent, sont le plus souvent analysées sous leur aspect technique. L’influence du comportement humain n’est que très rarement évoquée dans l’étiologie première des évènements indésirables graves (EIG) en médecine. Quand la part humaine est mise en avant, c’est toujours de façon négative et critique : le fautif n’a pas appliqué les règles. Cependant, dans d’autres activités humaines à risques, telles que les industries aéronautique ou nucléaire, la place des comportements humains dans la survenue d’EIG a été étudiée et est aujourd’hui reconnue comme étant une des causes premières de complications et de problèmes. Des protocoles spécifiques ont été développés pour diminuer le nombre d’erreurs, ou pour en éliminer les conséquences quand des erreurs sont inévitablement produites. Cette approche nouvelle a considérablement diminué le taux d’accidents dans ces industries. Le but de cet article est de montrer qu’il est possible d’avoir la même approche en médecine et que l’introduction des facteurs humains dans l’analyse des pratiques médicales permet d’améliorer de façon significative la sécurité.