John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

La distalisation des molaires mandibulaires peut-elle être facilitée ? Une nouvelle méthode thérapeutique Volume 80, numéro 4, Décembre 2009

Auteurs
1 Orthodontic Department University of Padova, Via Venezia, 90, 35138
Padova, Italie
2 Private practice, Padova, Italie
* fi-med@studiofinotti.it

Une jeune patiente consulte avec une agénésie des deux secondes prémolaires mandibulaires. Les paramètres cliniques et céphalométriques suggèrent l'indication d'une ouverture d'espace prothétique entre les premières prémolaires et les premières molaires avec l'objectif de rétablir une normoclusion molaire. L'alternative thérapeutique (fermeture des espaces d'agénésie) est écartée. Après l'alignement de l'arcade, une ostéotomie conservatrice en forme de coin a été effectuée en arrière des secondes molaires en piezo-chirurgie. Pour cette technique de découpe aux ultrasons, on utilise des inserts de petite taille (0,5–0,7 mm). Elle est bien acceptée par nos patients, la cicatrisation est rapide, et il n'y a pas d'effets secondaires indésirables. Les secondes et les premières molaires peuvent être distalées sans version, en un mouvement de translation. Une fois l'espace créé, le patient peut être implanté, et la réhabilitation occlusale finalisée. La validation de cette technique nécessitera d'en approfondir l'étude, mais elle paraît déjà présenter un réel progrès, par rapport aux méthodes conventionnelles, pour faciliter la distalisation dans des cas sélectionnés et probablement réduire le temps de traitement.