John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Développement normal et pathologique de la mandibule. Déductions pratiques en orthopédie maxillo-dento-faciale Volume 87, numéro 3, Septembre 2016

Auteur
* Auteur pour correspondance : jean-michel.salagnac@orange.fr

Introduction : La mandibule est composée de différentes unités qui ont leurs propres particularités d’apparition, d’ossification de développement et leurs pathologies spécifiques. Ces anomalies du développement doivent être bien connues des orthodontistes pour éviter d’entreprendre des traitements orthopédiques ou orthodontiques voués à l’échec et pour comprendre l’insuccès des traitements «conventionnels». Le bon développement de chaque unité est indispensable pour que la mandibule acquiert un développement optimal et occupe une place normale dans l’ensemble cranio-facial. La position de la mandibule dans l’ensemble cranio-facial est aussi conditionnée par son implantation sur la base du crâne. Matériels et méthodes : À partir d’une étude sémiologique détaillée et d’une analyse radiologique structurale et architecturale tridimensionnelle de cas cliniques, cet article étudie les différentes anomalies de développement des unités mandibulaires et leurs répercussions sur l’ensemble cranio-facial. Résultats : La connaissance de ces anomalies et cette méthode d’analyse permettent un dépistage précoce, évitent d’entreprendre des traitements orthopédiques ou orthodontiques voués à l’échec, permettent de comprendre l’insuccès des traitements «conventionnels», constituent un guide thérapeutique orthopédico-chirurgical et permettent d’informer correctement les patients. Les anomalies du développement et de positionnement de la mandibule sur la base du crâne et leur retentissement sur l’équilibre squelettique cranio-facial sont bien mises en évidence par l’analyse structurale et architecturale, précisant les différentes entités cliniques de classes II et classes III squelettiques. Discussion : En orthopédie maxillo-dento-faciale, devant une pathologie d’origine mandibulaire, il est indispensable de faire une lecture radiographique attentive de chaque unité de la mandibule, de rechercher les formes mineures des anomalies et d’apprécier la position de la mandibule sur la base du crâne et par rapport aux structures avoisinantes : crâne, rachis cervical, maxillaire.