John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

De la succion-déglutition à la déglutition du sujet denté Volume 87, numéro 1, 88e réunion scientifique de la S.F.O.D.F., Marseille, 13–14 mai 2016

Auteur
* Auteur pour correspondance : fellusp@wanadoo.fr

L’absence de prise en charge des problèmes fonctionnels peut entraîner des échecs dans la conduite des traitements orthodontiques et dans leurs stabilités. Mais, même lorsque les dysfonctions ont été diagnostiquées par le praticien, il sera l’otage de la qualité de la rééducation. D’une manière conventionnelle, les rééducations font appel à une participation intense des patients stimulant d’une manière corticale leurs circuits neuronaux. Éric Kandel, Prix Nobel de Médecine en 2000, a montré que cette approche stimulait la transmission des informations par une augmentation de l’activité des neurotransmetteurs. Il a démontré de même que, lorsque la rééducation fait appel à la voie sous-corticale, il n’y a plus augmentation de la neurotransmission mais établissement de nouveaux circuits par la création de nouvelles synapses. Il est possible aujourd’hui de rééduquer la déglutition et la respiration par voie sous-corticale.