John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Corticotomie alvéolaire et traitements orthodontiques rapides Volume 78, numéro 3, Dysmorphies et attitude thérapeutique – Journées de l'Orthodontie, 11 novembre 2006

Auteurs
1 Department of Orthodontics, Boston University, 100 East Newton
Street, Boston MA 02118, États-Unis
2 Private practice, Erie, PA 16509, États-Unis
* jdsebaoun@hotmail.com

Associée à un traitement orthodontique, la corticotomie alvéolaire s'avère cliniquement efficace pour corriger des malocclusions sévères, et ce trois à quatre fois plus rapidement que lors d'un traitement orthodontique conventionnel. Notre technique associe des incisions corticales en vestibulaire et lingual/palatin des zones concernées à une greffe osseuse appliquée afin d'augmenter le volume d'os alvéolaire. Ceci induit une augmentation importante du remodelage au niveau de l'os médullaire. Le patient est alors suivi orthodontiquement toutes les deux semaines, et la majorité des cas est traitée en moins d'un semestre. De plus, cette technique ortho-chirugicale a très largement étendu les possibilités de traitement, et des dysmorphoses squelettiques telles que les hyperdivergences et les endognathies maxillaires peuvent aujourd'hui être traitées sans avoir recours à la chirurgie orthognatique. Des études cliniques ont démontré que les résultats obtenus après corticotomie alvéolaire s'améliorent lors de la période de contention et sont plus stables à long terme que ceux obtenus suite à un traitement orthodontique conventionnel. De tels résultats semblent pouvoir êtres expliqués par l'obtention d'un turnover osseux accru, mais aussi par l'augmentation du volume alvéolaire dû à la greffe.