John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Conséquences esthétiques du traitement de la classe II : étude comparative Distal Active Concept (DAC)/Forces Extra-Buccales (FEB) Volume 81, numéro 3, Septembre 2010

Auteurs
* Auteur pour correspondance : sophiadenarie@hotmail.fr

Les thérapeutiques orthodontiques fréquemment utilisées dans le passé tendaient à corriger les malocclusions de classe II en freinant la croissance squelettique par l’utilisation de tractions extra-orales ; la démarche actuelle réduit l’emploi de tractions sur le maxillaire et s’oriente vers une stimulation de la croissance mandibulaire. Cette différence d’approche thérapeutique se répercute-t-elle sur l’esthétique faciale ? Pour évaluer les conséquences esthétiques sur le profil, nous avons réalisé une étude portant sur 64 patients en denture adolescente présentant une malocclusion de classe II, division 1 n’ayant subi aucune extraction et aucun traitement orthodontique préalable. Deux groupes d’adolescents ont été différenciés : l’un de 33 patients traités par Distal Active Concept (DAC), l’autre de 31 patients traités par Forces Extra-Buccales (FEB) sur multi-attache. Nous avons comparé, par des mesures céphalométriques, les profils obtenus après les deux types de traitements. Les résultats obtenus au niveau des tissus cutanés de l’étage inférieur de la face montrent un développement sagittal cutané significativement plus important pour le groupe d’enfants traité par DAC.