John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Biométrie cranio-faciale 3D: analyse complète d’un cas de classe II « limite chirurgicale » Volume 91, numéro 1-2, Juin 2020 - Numéro spécial 93e réunion scientifique Lille 2022 : Le diagnostic en orthodontie : actualités et perspectives

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10

Tableaux

Auteurs
1 UFR d’Odontologie, Université de Nice Sophia-Antipolis, Pôle Odontologie du CHU de Nice, 5 rue Pierre Dévoluy, CS 91179, 06006 Nice, France
2 Clinique Pasteur, 45 avenue de Lombez, BP 27617, 31300 Toulouse, France
3 8, impasse Jean-Cocteau, 31170 Tournefeuille, France
* Correspondance

Introduction : Avec l’application à un cas clinique des méthodes d’examen conventionnelles 2D, la démarche diagnostique est pénalisée par un manque de données, non seulement pour les problèmes verticaux et transversaux ou asymétriques, mais aussi pour les cas classiques de dysharmonies antéropostérieures. Dans ces cas, l’angle ANB majoritairement utilisé paraît insuffisant. Aussi les auteurs ont-ils élaboré un outil biométrique 3D. Le programme d’analyse morphologique est capable de produire une description complète de la dysharmonie, basée sur la saisie de données Cone Beam. Matériels et méthodes : Dans la première partie de cet article, les auteurs présentent les fondements du modèle : référence anatomique ou repère, repères squelettiques, localisation dentaire par calcul de la matrice d’inertie, paramètres, diagnostic et aide au plan de traitement. Résultats : La seconde partie est la présentation, pas à pas, du programme en fonction, analysant un cas de forte classe II hyper-divergente « limite-chirurgicale ». Le lecteur découvre ainsi le diagnostic 3D complet et, au-delà, l’ouverture vers une aide au plan de traitement précisément abordée.