John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

50 ans de récidive Volume 71, numéro 2, Avril 2000

Auteur

50 ans d'exercice de l'orthodontie ! L'évocation du passé fait surgir une orthodontie pleine d'illusions sur ses possibilités réelles et soumise à la dictature normative de l'indice de Pont.

Puis les techniques mécaniques d'inspiration américaine se répandent et prennent l'avantage sur les thérapeutiques fonctionnelles.

À partir de 1981, une série de travaux menés par Little montrent l'extrême fréquence des récidives survenant après des traitements qui avaient donné des résultats apparemment excellents. Or, l'orthodontie ne pourrait survivre s'il se confirmait qu'elle n'a qu'un effet passager.

Différentes causes de récidive sont examinées, comme certains effets de la croissance, la surcorrection, l'insuffisance de l'équilibration occlusale, l'usage de matériel préfabriqué, la méconnaissance des coronoplasties, l'oubli des réactions desmodontales, l'application incorrecte des règles de contention.

Mais la cause la plus profonde de l'instabilité des cas observés par Little n'est-elle pas que ceux-ci ont été traités selon les conceptions qui avaient cours dans les années 1950-1960, c'est-à-dire plus déterminées par une représentation géométrique de la face et mécanique du traitement, que guidées par la compréhension de la physiologie du sujet.