John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

L’impact des connaissances sémantiques préexistantes en mémoire associative dans le vieillissement normal Volume 8, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2016

Tableaux

Auteurs
GIGA-CRC in vivo imaging, Université de Liège, allée du 6-Août, 8, Quartier Agora,
4000 Liège, Belgique
* Correspondance
  • Mots-clés : mémoire épisodique, mémoire associative, mémoire sémantique, vieillissement normal
  • DOI : 10.1684/nrp.2016.0396
  • Page(s) : 253-60
  • Année de parution : 2016

La création d’un souvenir épisodique requiert un encodage des différents éléments composant l’événement cible, ainsi que des associations entre ces éléments individuels afin de former un souvenir global et complexe. Cette capacité à lier les éléments entre eux diminue dans le vieillissement normal engendrant un déclin en mémoire épisodique qualifié « d’associatif ». Des études suggèrent que ce déclin peut être atténué lorsque les associations à mémoriser préexistent en mémoire sémantique. Cette revue a pour but de synthétiser les travaux ayant examiné l’influence des connaissances préexistantes en mémoire associative dans le vieillissement normal. À travers une analyse des procédures utilisées dans les études passées, nous suggérons que le paradigme expérimental employé est le principal facteur qui détermine si les participants âgés peuvent utiliser efficacement leurs connaissances préexistantes pour reconnaître des associations. Plus précisément, la manière dont les paires de stimuli sont recombinées entre l’encodage et la récupération semble avoir une forte influence sur les résultats obtenus. Par ailleurs, nous suggérons un rôle du type de relation sémantique impliquée dans la tâche. La nature de la relation sémantique influencerait en effet la mise en place des processus de reconnaissance épisodiques qui évoluent différemment avec l’avancée en âge.