John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

L’identité : une représentation de soi qui accommode la réalité Volume 8, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 Inserm, UMR-S1077, 14000 Caen, France
2 Université de Caen-Normandie, UMR-S1077, 2, rue des Rochambelles, 14032 Caen, France
3 École pratique des Hautes Études, UMR-S1077, 14000 Caen, France
4 CHU Caen, UMR-S1077, 14000 Caen, France
* Correspondance
a Ces deux auteurs ont contribué de manière égale à la rédaction de l’article
  • Mots-clés : identité, mémoire, concept du soi, amnésie, neuropsychologie
  • DOI : 10.1684/nrp.2016.0397
  • Page(s) : 261-8
  • Année de parution : 2016

Dans cet article, nous proposons une synthèse des concepts associés à la notion d’identité. L’identité humaine regroupe à la fois un sentiment et un ensemble de caractéristiques particulières à un individu ou communes aux individus du même groupe. Ces caractéristiques peuvent être observées à la fois de l’extérieur et par l’individu lui-même. Il existe cependant un décalage entre ces deux observations car, en général, les individus ont tendance à se percevoir de manière plus positive que les autres ne les perçoivent. Avoir une image de soi positive permet un état de bien-être psychique. Toutefois, les biais cognitifs visant à maintenir une représentation de soi positive peuvent freiner l’intégration de certaines informations relatives à soi-même, notamment des informations négatives. Certaines conditions cliniques, impliquant des atteintes cognitives dont les effets peuvent être majorés par ces biais visant à protéger l’image de soi, provoquent chez les patients une discordance importante entre les représentations de soi et la réalité. L’acceptation d’une pathologie ou d’un handicap dépendrait ainsi de plusieurs mécanismes cognitifs et affectifs qui se mettent en place naturellement face à une condition clinique de vulnérabilité.