John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

Évaluation neuropsychologique de la mémoire épisodique Volume 9, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2017

Auteurs
Normandie Univ, UNICAEN, PSL Research University, EPHE, Inserm, U1077, CHU de Caen, Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, 14000 Caen, France
* Correspondance
  • Mots-clés : évaluation, mémoire épisodique, psychométrie, amnésie antérograde, amnésie rétrograde, mémoire prospective
  • DOI : 10.1684/nrp.2017.0430
  • Page(s) : 253-60
  • Année de parution : 2017

L’atteinte de la mémoire épisodique est l’un des troubles neuropsychologiques les plus fréquemment rencontrés chez les patients, quelle que soit l’étiologie de leur affection. Évaluer cette mémoire dans le cadre du bilan est donc indispensable. Depuis la naissance du concept de mémoire épisodique, de nombreuses épreuves ont vu le jour. Classiquement, elles s’intéressent à la composante antérograde de la mémoire et se présentent sous la forme de tâches d’apprentissage de mots (plus rarement d’autres types de matériels comme des images). Ces épreuves ont évolué au fil des décennies afin d’être adaptées à différents types de populations et de s’inscrire dans les nouvelles conceptualisations de la mémoire, même s’il persiste souvent une distance entre ces conceptions et les méthodes d’évaluation. Cet article présente l’une des épreuves les plus fréquemment utilisées en clinique, le RL-RI 16, en soulignant ses avantages et ses limites, limites qui peuvent être contournées par le recours à des épreuves récemment publiées. Nous nous focalisons ensuite sur l’évaluation de la composante rétrograde de la mémoire épisodique. Enfin, nous exposons des épreuves permettant d’évaluer la mémoire prospective, qui constitue l’une des principales applications quotidiennes de la mémoire épisodique, mesurée par des tâches visant à être écologiques.