John Libbey Eurotext

Neurologie.com

MENU

L’oxygénothérapie dans le traitement des céphalées : revue des indications Volume 1, numéro 6, octobre 2009

Auteurs
Centre des urgences Céphalées, Hôpital Lariboisière, Paris
  • Mots-clés : oxygène, migraine, algie vasculaire de la face, grossesse
  • DOI : 10.1684/nro.2009.0077
  • Page(s) : 173-6
  • Année de parution : 2009

L’oxygénothérapie normo- et hyperbare a été étudiée dans le traitement des céphalées primaires dites vasculaires (migraine et algie vasculaire de la face [AVF]). L’effet vasoconstricteur de l’oxygène sur les artères cérébrales a été proposé comme mode d’action, mais d’autres mécanismes sont probablement impliqués. Le résultat des études publiées soutient l’utilisation de l’oxygénothérapie normobare dans le traitement de la crise d’AVF, mais pas dans la crise de migraine. L’oxygène hyperbare a démontré une efficacité dans le traitement de la crise de migraine, et une petite étude suggère un effet sur la crise d’AVF. Il n’y a pas de données suffisantes pour recommander l’utilisation de l’oxygénothérapie dans la prophylaxie de la migraine ou de l’AVF. Aucune étude n’a été effectuée sur les femmes enceintes, une population qui pourrait pourtant en théorie bénéficier de ce traitement. Malgré l’utilisation fréquente de l’oxygène dans le traitement des céphalées aiguës aux urgences (autres que l’AVF), aucune étude n’a été publiée à ce sujet. Aucune étude portant sur l’oxygénothérapie dans le traitement des céphalées n’est en cours actuellement.