John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

Vaccination des garçons contre le papillomavirus Volume 19, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2016

Illustrations

  • Figure 1
Auteur
Hôpitaux pédiatriques CHU Lenval,
Urgences Pédiatriques – Infectiologie,
57 avenue de la Californie,
06200 Nice
* Tirés à part
  • Mots-clés : papillomavirus humain, vaccination, garçon, hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
  • DOI : 10.1684/mtp.2016.0618
  • Page(s) : 286-91
  • Année de parution : 2016

L’implication de certains papillomavirus humains (HPV) est parfaitement connue dans la genèse du cancer du col utérin, mais aussi dans d’autres cancers de la femme et ceux touchant également les hommes. La question de la pertinence d’une vaccination généralisée ou ciblée des hommes contre les HPV a été relancée. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a récemment publié un avis relatif à des recommandations vaccinales ciblées chez les hommes, notamment les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). Cependant, une vaccination HPV généralisée instaurée avant l’adolescence pourrait permettre de protéger les individus des deux sexes, avant qu’ils n’aient débuté leur sexualité. La stratégie de vacciner uniquement les HSH est confrontée au problème de faisabilité de vacciner avant la manifestation de la préférence sexuelle et donc de l’exposition au risque. Il est cohérent en termes d’égalité et de responsabilité d’impliquer les deux sexes dans cette prévention d’une infection sexuellement transmissible. Il faut également prendre en compte l’amélioration attendue de l’implémentation de la vaccination du fait de programmes mixtes et l’impact sur les cancers et tumeurs bénignes très fréquentes associés aux HPV touchant les deux sexes.