John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Traitement de l’énurésie Volume 1, numéro 5, Septembre-Octobre 1998

Auteur
  • Mots-clés : énurésie nocturne isolée, alarme, desmopressine, anticholinergiques.
  • Page(s) : 453-7
  • Année de parution : 1998

L’énurésie nocturne isolée se définit comme la survenue intempestive d’une miction complète et inconsciente au cours de la nuit chez un enfant de plus de 5 ans, indemne de toute affection organique urologique, neurologique ou psychiatrique. Elle concerne de 15 à 20 % des enfants de 5 ou 6 ans et deux fois plus les garçons que les filles. En dépit de son caractère bénin et des 15 % de guérisons spontanées par an, elle engendre de multiples consultations où sont mis en avant l’inconfort de l’enfant et le retentissement psychologique qu’il subit tout comme le découragement ou, parfois, l’exaspération des parents : le pédiatre, le généraliste, l’urologue, le néphrologue et le psychiatre sont sollicités pour prendre en charge ce trouble.