John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Surveillance rénale au cours de la drépanocytose Volume 11, numéro 1, janvier-février 2008

Auteur
Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique, CHU de Lyon, 1 place Joseph Renaut, 69373 Lyon Cedex 08
  • Mots-clés : drépanocytose, rein, surveillance
  • DOI : 10.1684/mtp.2008.0147
  • Page(s) : 47-51
  • Année de parution : 2008

Des anomalies rénales, tubulaires et glomérulaires sont fréquemment rencontrées au cours des syndromes drépanocytaires majeurs (SDM). L’atteinte glomérulaire est observée chez 40 % des jeunes adultes avec dans la moitié des cas une évolution rapide vers une insuffisance rénale terminale, facteur de risque majeur de mortalité. En dehors de l’âge et d’un taux bas d’hémoglobine, aucun paramètre clinique ou biologique n’est reconnu comme facteur associé au risque d’atteinte rénale. La microalbuminurie apparaît dès la première décennie, et précède l’apparition d’une protéinurie et de l’insuffisance rénale. Elle devrait être recherchée systématiquement chez le jeune enfant, puisqu’elle constitue non seulement le marqueur, mais également le facteur aggravant de la pathologie rénale. Sa mise en évidence doit conduire à demander un avis spécialisé en néphrologie, notamment pour la mise en route rapide de mesures thérapeutiques.