John Libbey Eurotext

Médecine de la Reproduction

MENU

AGE banking ou la prévention de l’infertilité liée à l’âge Volume 20, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2018

Auteurs
Centre for Reproductive Medicine, Universitair Ziekenhuis Brussel, Vrije Universiteit Brussel, Belgium
* Tirés à part
  • Mots-clés : congélation d’ovules, raisons sociales, stimulation ovarienne
  • DOI : 10.1684/mte.2018.0681
  • Page(s) : 11-8
  • Année de parution : 2018

Contrairement à l’homme, qui continue à produire de nouveaux spermatozoïdes jusqu’à un âge avancé, la femme naît avec un nombre d’ovocytes limité, et qui diminue avec l’âge. La qualité des ovocytes diminue, par surcroît, elle aussi avec le temps. Les choix opérés par les femmes en matière de reproduction sont fortement affectés par les mutations de la société ; ainsi ont-elles aujourd’hui tendance à différer leur maternité, notamment dans l’attente des conditions plus favorables pour avoir un enfant. Corrélativement, la demande de cryocongélation des ovocytes connaît, depuis quelques années, une nette hausse. Cette technologie est l’objet d’une controverse parmi les bioéthiciens, qui se demandent si elle permet une émancipation des femmes ou si elle exerce au contraire un effet psychosocial négatif. La technique de vitrification a aujourd’hui dépassé sa phase expérimentale, et le suivi des enfants conçus après cryocongélation des ovocytes a donné des résultats rassurants quant à leur santé. Pour autant, la communication optimiste des sociétés de cryocongélation d’ovocytes semble susceptible de donner naissance à de faux espoirs. En effet, les chances d’avoir un enfant avec des ovocytes vitrifiés sont significativement réduites au-delà de l’âge de 36 ans (âge de cryocongélation). Les protocoles de stimulation ovarienne pour la cryocongélation des ovocytes adoptés par les cliniques d’assistance médicale à la procréation sont axés sur une production maximale d’ovocytes matures, tout en optimisant le profil de sécurité et la convivialité pour ces femmes qui se tournent vers la vitrification ovocytaire élective.