John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Médecine de la reproduction, gynécologie et endocrinologie

L’insuffisance ovarienne prématurée et la diminution de la réserve ovarienne : quelles sont les différences ? Volume 19, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2017

Auteur
Service d’endocrinologie,
hôpital Saint-Antoine,
AP-HP Centre de maladies endocriniennes rares de la croissance et du développement 184 rue du Faubourg-St-Antoine 75012 Paris. Université Pierre-et-Marie-Curie,
Paris Sorbonne. Inserm UMR-S933
* Tirés à part
  • Mots-clés : insuffisance ovarienne prématurée (IOP), baisse de la réserve, mauvaise répondeuse
  • DOI : 10.1684/mte.2017.0646
  • Page(s) : 4-10
  • Année de parution : 2017

L’insuffisance ovarienne prématurée (IOP) se distingue de la baisse de la réserve ovarienne (DOR, pour diminished ovarian reserve). L’IOP se définit par une aménorrhée, une hormone folliculostimulante (FSH) supérieure à 25 UI/L et un taux d’œstradiol bas. Les patientes avec une DOR ont des cycles réguliers mais un taux d’hormone antimüllérienne (AMH) bas, un compte folliculaire bas et, dans certains cas, une mauvaise réponse à la stimulation ovarienne. Le pronostic de fertilité est très différent puisque la femme avec une IOP va être orientée vers le don d’ovocytes, alors que le taux de grossesses spontanées chez les femmes avec DOR est d’environ 30 % à cinq ans. La plupart des patientes sont cependant orientées en fécondation in vitro (FIV) ou en injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI). De plus, le traitement hormonal substitutif, à base d’œstrogène et de progestérone, s’il est obligatoire chez une femme avec IOP, n’est pas nécessaire en cas de DOR puisque les cycles sont encore réguliers. Enfin, les étiologies de l’IOP ou de la DOR sont différentes, même si les prémutations FMR1 peuvent se voir dans les deux cas. Des progrès sont encore nécessaires pour mieux connaître les causes des IOP et des DOR, afin de comprendre les mécanismes impliqués dans le vieillissement ovarien et de pouvoir améliorer la fertilité de nombreuses patientes.