John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Pharmacologie, mode d'action et effets secondaires des antithyroïdiens de synthèse Volume 4, numéro 2, Mars - Avril 2002

Auteurs
Laboratoire de Pharmacologie, Hôpital Avicenne, 125, route de Stalingrad, 93009 Bobigny cedex, France.

Alors que les antithyroïdiens de synthèse (ATS) ont été introduits en thérapeutique dans les années 1940, il persiste de nombreuses incertitudes sur leurs mécanismes d'action et leurs modalités optimales d'utilisation. Notamment, leurs effets immunosuppresseurs vis-à-vis de la maladie de Basedow ne sont pas éclaircis. Les deux problèmes majeurs posés par le traitement par ATS de la maladie de Basedow sont la fréquence des rechutes et les effets indésirables. On estime que seulement 30 à 40 % des malades traités par ATS demeurent euthyroïdiens 10 ans après l'arrêt de l'ATS. Malgré ces inconvénients, les ATS demeurent, du moins en Europe et chez les sujets jeunes, le traitement de première intention de la maladie de Basedow.