John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Prévalence, traitement et contrôle du diabète en milieu communautaire à Ngaoundéré au Cameroun Volume 28, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2018

Auteurs
1 Université de Ngaoundere, BP 454 Ngaoundere, Cameroun
2 Université de Buea, BP 63 Buea, Cameroun
* Correspondance
  • Mots-clés : diabète, prévalence, connaissance, traitement, Cameroun
  • DOI : 10.1684/mst.2018.0851
  • Page(s) : 379-84
  • Année de parution : 2018

Le diabète est un lourd fardeau économique pour les pays à revenus faibles et intermédiaires. L’objectif de ce travail était d’étudier la valeur moyenne de la glycémie à jeun, la prévalence, la connaissance, le traitement et le contrôle du diabète dans la ville de Ngaoundéré. Méthodologie : L’étude était de type communautaire transversale. Les participants étaient sélectionnés selon un plan d’échantillonnage par grappe à trois niveaux. Les variables mesurées étaient : les données sociodémographiques, les antécédents médicaux, la durée du sommeil, la pression artérielle, l’indice de masse corporelle (IMC), le périmètre abdominal, la glycémie à jeun, la triglycéridémie et la cholestérolémie totale. Les données étaient analysées à l’aide du logiciel SPSS 20.0. Résultats : au total, 948 personnes âgées de 20 à 87 ans ont été incluses dans cette étude. Leur glycémie moyenne était de 0,85 ± 0,20 g/L. La prévalence du diabète était de 5,59 %. Elle augmentait avec l’âge (p < 0,001), l’indice de masse corporelle (p = 0,03), l’obésité abdominale (p = 0,041), l’hypertension artérielle (p < 0,001) et la cholestérolémie totale (p = 0,008). En analyse multivariée, l’âge supérieur ou égal à 65 ans (p = 0, 012) et l’hypertension artérielle (p = 0,001) étaient indépendamment associés au diabète. Parmi les participants diabétiques, 84,91 % connaissaient leur statut, 13,33 % des diabétiques connus étaient traités et 50 % d’entre eux étaient contrôlés. Conclusion : La prévalence du diabète est de 5,59 %, son contrôle est insuffisant et son traitement faible en milieu communautaire à Ngaoundéré.