John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Maladies non transmissibles et santé mentale : le temps est venu de passer à l’action. L’exemple du Mécanisme mondial de coordination des maladies non transmissibles de l’OMS Volume 28, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2018

Auteurs
1 Appui intégré aux pays du Mécanisme mondial de coordination des maladies non transmissibles de l’OMS (GCM/NCD), OMS, Genève, Suisse
2 Élève-directrice d’établissement sanitaire, social et médicosocial à l’EHESP
* Correspondance
  • Mots-clés : maladies non transmissibles, OMS GCM/NCD, ODD, partenariats, plaidoyer
  • DOI : 10.1684/mst.2018.0836
  • Page(s) : 368-70
  • Année de parution : 2018

Le Mécanisme mondial de coordination des maladies non transmissibles de l’OMS (Global Coordination Mechanism/Non Communicable Disease [GCM/NCD]) a été créé en 2014 par l’Assemblée mondiale de la Santé afin d’offrir une plateforme d’échange et de coordination entre les 194 États membres, diverses organisations internationales et aujourd’hui plus de 200 acteurs non étatiques pour fédérer les actions autour d’un programme de collaboration en vue d’atteindre les cibles mondiales sur les MNT, en particulier les objectifs de développement durable et de réduire la mortalité prématurée imputable à ces maladies. Ce mécanisme développe un plan d’action autour de cinq priorités : plaidoyer et sensibilisation, diffusions de connaissances et échanges d’informations, innovation et identification des obstacles, action multisectorielle en faveur des pays et plaidoyer pour la mobilisation des ressources.