John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

La tuberculose génitale découverte devant une stérilité : deux premiers cas observés au CHU Fianarantsoa Madagascar Volume 25, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2015

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Université de Fianarantsoa, CHU Tambohobe Fianarantsoa, 00301 Fianarantsoa, Madagascar
2 Université d’Antananarivo, Madagascar
3 CHU Bordeaux, France
* Correspondance
  • Mots-clés : tuberculose génitale, histologie, stérilité, trouble des règles, Madagascar
  • DOI : 10.1684/mst.2015.0475
  • Page(s) : 331-3
  • Année de parution : 2015

La tuberculose génitale est rare. L’absence de spécificité clinique fait la difficulté d’évoquer cette infection et le diagnostic est souvent tardif. Nous rapportons deux cas observés chez des femmes jeunes, de 22 et de 33 ans, consultant pour infertilité primaire et aménorrhée. Le diagnostic a été porté par l’examen anatomopathologique d’une biopsie de péritoine et d’épiploon pour le premier cas et le produit de curetage biopsique de l’endomètre pour la deuxième patiente. Les deux examens révélaient des granulomes gigantocellulaires et des nécroses caséeuses, qui sont des lésions pathognomoniques de la tuberculose. La tuberculose doit être évoquée et recherchée chez toute femme présentant une aménorrhée secondaire, mais surtout il faut penser à l’inclure dans le bilan d’infertilité particulièrement dans les pays où la tuberculose est encore endémique comme Madagascar.