John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Efficacité, tolérance et coût des échanges transfusionnels partiels chez le drépanocytaire dans un centre de prise en charge des syndromes drépanocytaires en Afrique subsaharienne Volume 27, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2017

Tableaux

Auteurs
1 Centre de référence de la drépanocytose de Lubumbashi (CRDL). Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), Lubumbashi, Congo
2 Centre de médecine mixte et d’anémie SS de Kinshasa (CMMASS). Institut de recherche en sciences de la santé, Kinshasa, (IRSS), Congo
3 Université de Lubumbashi, Faculté de médecine, Département de chirurgie, Lubumbashi, Congo
4 Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD), 03 BP186, Point G, Commune III, Bamako, Mali
* Correspondance
  • Mots-clés : échanges transfusionnels partiels, drépanocytose, accessibilité, Lubumbashi, Afrique subsaharienne
  • DOI : 10.1684/mst.2017.0719
  • Page(s) : 387-91
  • Année de parution : 2017

Les échanges transfusionnels partiels (ETP) indispensables au traitement de certaines complications drépanocytaires, posent la problématique de leur efficience en contexte de ressources limitées et de sécurité transfusionnelle insuffisante. Cette étude évaluait l’efficacité, la tolérance et le coût des ETP chez 39 drépanocytaires à Lubumbashi. Ont été étudiés l’âge et le sexe des patients, l’efficacité, la tolérance et le coût direct des ETP. La saisie et l’analyse des données étaient réalisées sur Excel et SPSS 18. Les tests de Khi 2 et Fischer étaient utilisés pour les comparaisons. Une valeur de p ≤ 5  % était considérée comme statistiquement significative.L’âge moyen des patients était de 8,6 ± 6,4 ans, le sexe féminin était prépondérant. L’AVC, les infections sévères, les CVO sévères et le STA étaient les indications les plus fréquentes. Les ETP étaient efficaces sur les taux d’hémoglobine et d’hématocrite ainsi que sur les pourcentages d’HbS. Nous n’avons pas noté d’accident transfusionnel aigu au cours des ETP. Une allo-immunisation anti-Kell et 2 cas de surcharge en fer étaient observés. Le coût annuel des ETP était de 3345 $US sans chélation et supérieur à 5000 $US avec chélation du fer. Les ETP sont efficaces et bien tolérés, mais financièrement inaccessibles à la majorité des drépanocytaires, d’où le besoin d’évaluer le poids économique des complications drépanocytaires à risque vital dans le contexte des pays à ressources limitées.