John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Conjonctivite néonatale gonococcique : à propos d’un cas clinique Volume 28, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteurs
1 Hôpital Hangadoumbo Moulaye Touré, Gao, Mali
2 Institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique, Bamako, Mali
3 Programme national de santé oculaire, Bamako, Mali
* Correspondance
  • Mots-clés : conjonctivite néonatale, Neisseria Gonorrhoeae, consultations prénatales, Mali
  • DOI : 10.1684/mst.2018.0844
  • Page(s) : 443-5
  • Année de parution : 2018

Un nouveau-né de 14 heures présente un chémosis palpébral supérieur bilatéral, avec des sécrétions purulentes et des pseudomembranes, sans signes généraux d’infection. La coloration de Gram d’un prélèvement des sécrétions met en évidence la présence de Neisseria Gonorrhoeae. Un traitement par ceftriaxone intramusculaire est initié, associé à l’application locale de rifamycine, de dexaméthasone et d’oxytétracycline. La guérison complète sans séquelles est obtenue au bout de deux semaines. Cette observation est l’occasion de faire le point de cette pathologie évitable et de son traitement. Une sensibilisation des populations défavorisées sur l’intérêt des consultations prénatales reste le seul moyen efficace pour la prévenir.