John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Tester une hypothèse : principes statistiques Volume 5, numéro 1, Janvier 1999

Auteurs
  • Mots-clés : statistique, test d’hypothèses, essai clinique, risque de première espèce, puissance.
  • Page(s) : 49-57
  • Année de parution : 1999

La part de la méthodologie statistique est croissante dans les articles médicaux, à telle enseigne que des revues spécialisées ont aujourd’hui pour objectif d’analyser les résultats des articles publiés et d’en extraire l’argumentaire décisionnel le plus utile pour le praticien [1]. Les articles envoyés aux grandes revues scientifiques sont soumis à des experts méthodologistes qui, à intervalles réguliers, font le point sur l’évolution de la qualité méthodologique des articles [2-7]. Savoir tester une hypothèse fait partie des difficultés méthodologiques souvent rencontrées. Dans les faits et à la lecture des manuscrits qui sont adressés pour publication à des revues médicales petites ou grandes, les tests d’hypothèses ne sont pas toujours correctement posés. Pour comprendre le discours souvent hermétique des spécialistes, il n’est pas inutile de revenir sur quelques principes de base qui président à la réalisation d’un test d’hypothèses. L’utilisation des statistiques est facilitée par le développement de l’informatique et de logiciels conviviaux. Toutefois, une connaissance précise de leurs principes reste essentielle pour que tant l’auteur que le lecteur d’un article scientifique les emploient correctement. S’il n’est plus nécessaire de savoir parfaitement les formules de calcul, connaître de façon appropriée les conditions d’utilisation des tests statistiques est impératif. Il faut souligner que la consultation d’un biostatisticien est souvent salutaire et qu’elle est d’autant plus fructueuse qu’elle est précoce dans l’élaboration d’un protocole et que les concepts généraux sont déjà acquis.