John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Pyoderma gangrenosum révélant un lupus érythémateux systémique chez un sujet âgé Volume 24, numéro 3, Mai-Juin 2018

Illustrations

  • Figures 1 et 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Service de médecine interne, CHU Avicenne, faculté de médecine de Rabat, Maroc
2 Service de médecine, CHR Mohammed V, El Houceima, Maroc
3 Département de biophysique, faculté de médecine et de pharmacie, Fez, Maroc
4 Service de médecine interne, CHU Hassan II, faculté de médecine et de pharmacie, Fez, Maroc
* Tirés à part
  • Mots-clés : pyoderma gangrenosum, lupus, sujet âgé
  • DOI : 10.1684/met.2018.0704
  • Page(s) : 212-7
  • Année de parution : 2018

Le pyoderma gangrenosum (PG) est une dermatose neutrophilique qui se présente cliniquement par des ulcérations cutanées aseptiques. L’association d’un PG au lupus érythémateux systémique est rarement décrite dans la littérature. Elle est souvent l’apanage du sujet jeune. Les phénomènes physiopathologiques du PG (activation des polynucléaires neutrophiles, infiltration et diapédèse) ainsi que la sécrétion de certaines cytokines pro-inflammatoires pourraient jouer un rôle dans la pathogénie du lupus érythémateux systémique. Le caractère paranéoplasique de ces deux pathologies associées, surtout chez le sujet âgé, mérite une investigation approfondie et une surveillance étroite, du fait de son caractère péjoratif. Le traitement de base du PG reste local. La corticothérapie est souvent indiquée. Le choix thérapeutique, dans notre cas, était fait au vu de la gravité, de la dissémination des ulcérations cutanées ainsi que de l’association avec d’autres atteintes organiques du lupus. Les immunosuppresseurs et les anti-TNF présentent une deuxième alternative thérapeutique. Nous rapportons une observation illustrant cette association rare de PG et de lupus systémique chez un sujet âgé.