John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

Prise en charge des déficits secondaires de l’immunité en hématologie adulte Volume 13, numéro 3, Mai-Juin 2007

  • Auteur(s) : Serge Bologna
  • Mots-clés : neutropénie, hypogammaglobulinémie, G-CSF, immunoglobulines polyvalentes
  • Page(s) : 197-203
  • DOI : 10.1684/met.2007.0084
  • Année de parution : 2007

Résumé : L’immunodépression est un problème quotidien pour l’hématologue. Celui-ci est d’autant plus complexe que le déficit lié à l’hémopathie s’associe à celui lié aux thérapeutiques. Les progrès récents en hématologie ont permis de considérablement augmenter l’espérance de vie des patients, même très âgés, mais au prix de complications infectieuses répétées, qui peuvent mettre en jeux le pronostic vital. Les nouvelles techniques de « réanimation hématologique » telles que l’utilisation de facteurs de croissance hématopoïétiques (G-CSF), les perfusions d’immunoglobulines polyvalentes, l’utilisation précoce des antibiotiques permettent de réduire significativement le risque infectieux et la gravité des infections. Nous avons, dans un premier temps, repris les principaux facteurs de risque spécifiques à l’hématologie (neutropénie, lymphopénie B et T, hypogammaglobulinémie), leurs causes principales et leurs conséquences propres. Puis nous avons passé en revue les grandes lignes du traitement préventif en insistant sur les indications et les modalités : utilisation des facteurs de croissance, antibiothérapie, perfusions d’immunoglobulines polyvalentes, vaccination, isolement protecteur.